CONCERT PIQUE-NIQUE

La galerie d’art Cookshire-Eaton se donne pour mission la promotion des arts et des artistes dans un soucis d’excellence, ainsi que l’éducation des publics, la diversification de l’offre culturelle et l’amélioration de la qualité de vie dans le Haut Saint-François.

En ce sens, la galerie d’art Cookshire-Eaton est heureuse de vous présenter les deux interprètes qui clôtureront la série de concerts pique-nique de la saison estivale.

Le concert aura lieu le 17 septembre à 11h30 dans le jardin de la Maison de la Culture John Henri Pope située 25, rue principale ouest à Cookshire, ou dans la Galerie d’art Cookshire-Eaton en cas d’intempéries.

trait600

Anne-Marie Leblanc

Anne-Marie Leblanc a débuté ses études musicales à Sherbrooke, sous l’enseignement de Carole Sirois, puis à l’Université McGill, elle a complété un baccalauréat en interprétation avec les réputés violoncellistes Antonio Lysy et Brian Manker. Au cours des années, elle a participé a de nombreux festivals, dont l’Orchestre National des Jeunes du Canada, le Festival du Domaine Forget, The Pierre Monteux School et le Centre d’Arts Orford. C’est dans le cadre de ces festivals qu’elle eut la chance d’étudier avec Walter Joachim, Laurence Lesser, Alan Stepansky et Jean-Guyen Querras. La violoncelliste s’est mérité quelques prix, dont un Premier Prix au Festival-Concours de Sherbrooke et de la région de l’Estrie, une première place au Prix d’Expression Musicale du Québec, une bourse de l’Université McGill et une bourse du Centre d’Arts Orford pour un séjour de perfectionnement en Belgique. Anne-Marie Leblanc travaille comme pigiste dans différents ensembles et orchestres de la région Montréalaise. On a pu l’entendre à plusieurs reprises à la radio et à la télé de Radio-Canada. On la retrouve également sur plusieurs albums d’artistes québécois comme : Coral Egan, Caїman Fu, The Stars, Roch Voisine et Patrick Watson. La violoncelliste enseigne avec grande passion au Cégep de Sherbrooke à l’Université de Sherbrooke, ainsi qu’à l’Université Bishop’s. Finalement, en parallèle à ses activités d’interprète, Anne-Marie Leblanc a terminé en 2010, un Diplôme d’Études Supérieures Spécialisées en Gestion des Arts à HEC Montréal.

trait600

16bffe1

Pianiste collaboratrice originaire de la région de Lanaudière, Marie-Michelle Raby détient un baccalauréat en interprétation musicale classique ainsi qu’un diplôme de deuxième cycle en piano d’accompagnement de l’Université de Sherbrooke. Elle poursuit ses études à la Western University de London en Ontario où elle y obtient une maitrise en accompagnement sous la tutelle de Dr. John Hess. Elle travaille pendant quelques années dans cet établissement en tant que répétitrice, accompagnatrice et chef de chant.

Au cours des dernières années, Marie-Michelle a eu la chance de participer à plusieurs académies de renom pour parfaire sa formation : Opera on the Avalon (St-John’s, Terre-Neuve) en tant que pianiste répétitrice pour les productions de La Traviata de Verdi ainsi que La bohème de Puccini, Halifax Summer Opera Festival (Halifax, Nouvelle-Écosse) en tant qu’assistante à la direction musicale pour leur production de Rusalka de Dvorak. Elle participe également à l’Académie vocale de l’Académie Orford Musique ainsi qu’au Bel canto Singing Voice Program à Munich en Allemagne.

Lors de son séjour en Ontario, le Toronto City Opera l’engage comme répétitrice et chef de chant pour leurs productions de Carmen de Bizet et Cosi fan Tutte de Mozart.

Elle a participé à la première tournée du Golden Classical Music Society en tant que directrice musicale pour l’opéra Rusalka de Dvorak. Cette première tournée a comme objectif de rendre l’opéra accessible aux citadins des diverses municipalités de la Colombie-Britannique.

Boursière du Franz Schubert Institute, elle s’est rendue en Autriche à l’été 2016 pour une première participation à cette prestigieuse institution consistant en six semaines d’études intensives des grandes traditions du répertoire allemand pour voix et piano.

Marie-Michelle est présentement accompagnatrice à l’Université de Sherbrooke.